L’Institut Hakai – Penser à l’échelle mondiale, agir à l’échelle locale

De Meg Beckel, présidente-directrice générale,
Musée canadien de la nature

La vie réserve parfois de merveilleuses surprises. Le périple C3 a offert de nombreuses occasions de voir des lieux et de rencontrer des gens qui méritent d’être mieux connus de tous les Canadiens. J’aimerais vous présenter un de ces endroits que j’ai visités à titre d’ambassadrice à l’étape 14 du voyage : l’Institut Hakai fondé par Eric Peterson et Christina Munck.

Eric Peterson raconte que son épouse Christina visita la côte de la Colombie-Britannique et ses collectivités de Bella Bella, Namu, Koeye puis de Hakai sur l’île de Calvert. Après y avoir rencontré les gens et observé les lieux, elle déclara à son mari qu’ils devaient faire quelque chose sur le site de Hakai.

C’est ainsi qu’un gîte de pêcheurs était sur le point de devenir un centre de recherche de réputation internationale consacré à l’observation, l’expérimentation, l’innovation, la collaboration et l’application de nouvelles technologies en appui au fonctionnement du site.

Nous avons visité le petit village que le couple a planifié et construit de a à z : traitement des eaux usées, alimentation en électricité, logements, laboratoires, routes et sentiers menant aux jardins potagers, parc solaire et stockage de l’énergie dans les batteries.

Hakai est devenu un lieu consacré à la création de nouvelles connaissances sur cette région de la Colombie-Britannique en collaboration avec des universités, des organismes gouvernementaux et la nation Heiltsuk. C’est aussi absolument merveilleux de voir l’utilisation de nouvelles technologies en soutien à la science fondamentale!

Grâce à Canada C3, cet institut novateur sur la côte de la Colombie-Britannique a gagné de nouveaux admirateurs.