Un an plus tard – Réflexions de Matthew Barber, participant à l’étape 8

Le 28 octobre 2018 marque le premier anniversaire de la fin de l'expédition Canada C3, qui a voyagé le long de nos trois côtes. Auteur-compositeur-interprète canadien et participant à l'étape 8, Matthew Barber raconte son parcours à travers sa "Chanson pour Nunavut".

(c) Michelle Valberg/SOI Foundation

Cela fait un peu plus d’un an que j’ai eu l’honneur de faire partie de l’étape 8 de l’incroyable expédition C3 et j’y pense encore tout le temps. Ce fut vraiment une expérience comme aucune autre, et je serai toujours reconnaissant d’avoir pu être témoin de la majesté du Nunavut avec un groupe de Canadiens aussi intéressant et inspirant. Nous nous sommes mis au défi, en écoutant les points de vue uniques de chacun, de trouver les meilleures façons de faire avancer certaines des questions les plus difficiles auxquelles notre pays doit faire face, comme celles qui ont trait à la vérité et la réconciliation et à la protection environnementale. Bien que nous n’ayons pas résolu définitivement les problèmes abordés, nous sommes maintenant tous mieux équipés, je crois, pour contribuer aux discussions futures et ainsi permettre à notre pays d’aller de l’avant.

(c) Michelle Valberg/SOI Foundation

Vers la fin de mon séjour sur le navire, je me suis retiré une heure sur le pont arrière pour écrire une chanson sous le soleil. J’ai été inspiré par le respect que j’éprouve pour la terre que je visitais et pour les gens qui l’habitent, ainsi que par le constat difficile que nous devons en faire plus en tant que pays pour se responsabiliser face à notre histoire et tracer pour le futur une voie meilleure qui maximise le respect et les possibilités pour tous les Canadiens.