Mary J. May Simon, OC, OQ
Représentante spéciale du ministère

Mary J. Simon vient de Kuujjuaq, Nunavik et elle est née à Kangiqsualujiuaq, Nunavik (Nouveau-Québec). De 2006 à 2012, elle a été présidente de l’Inuit Tapiriit Kanatami, l’organisation inuite nationale. Elle vient tout juste de terminer son mandat à la présidence du Comité national sur l’éducation des Inuits dont la mission était de mettre en œuvre une stratégie nationale globale visant à améliorer les normes et les réalisations en matière de scolarisation des Inuits. Elle a fait progresser les droits essentiels, les droits de la personne, de même que les droits sociaux et économiques des Inuits du Canada à l’échelle régionale, nationale et internationale. Pendant plus de 40 ans, Mme Simon a occupé des postes de haute direction, notamment celui de présidente de la Société Makivik (l’organisme chargé des revendications territoriales des Inuits du Nunavik), présidente du Conseil circumpolaire inuit, et ambassadrice canadienne des affaires circumpolaires au Danemark. Elle est la présidente fondatrice de l’Arctic Children and Youth Foundation. Au cours des deux dernières années, Mme Simon a dirigé la mise en œuvre des dix recommandations contenues dans « Les premiers Canadiens, Canadiens d’abord », une stratégie nationale sur la scolarisation des Inuits. Au milieu des années 1990, Mme Simon a également mené les négociations pour le Canada durant la création du Conseil de l’Arctique, qui regroupe huit pays.

Mme Simon est officière de l’Ordre du Canada et de l’Ordre national du Québec. Elle a reçu la médaille d’or du Groenland, le Prix national d’excellence décerné aux Autochtones, la médaille d’or de la Société géographique royale du Canada, la médaille Symons et le Prix du gouverneur général pour la nordicité. Elle a été intronisée au prestigieux Temple international de la renommée des femmes. Elle est membre de l’Institut arctique de l’Amérique du Nord et de la Société géographique royale du Canada. Mary Simon a reçu de nombreuses autres distinctions, notamment onze doctorats honorifiques en droit d’universités canadiennes. Elle a également été chancelière de l’Université Trent.

En 2013, Mme Simon a été reconnue en tant que bâtisseuse de nation par les « Cinq femmes célèbres ». En outre, le Forum des politiques publiques a récemment reconnu ses contributions touchant la vie publique, la scène politique et la gouvernance au Canada. Mme Simon a également agi à titre de témoin honoraire pour la Commission de vérité et réconciliation. Dernièrement, Mme Simon a reçu le Prix d’excellence CCAB/SODEXO en matière de relations avec les Autochtones. Tout récemment, Mme Simon a participé activement à la création d’un nouvel organisme nommé « Les Canadiens pour un nouveau partenariat ». Elle est la coprésidente du conseil d’administration de cet organisme.